L’Île-Saint-Denis : les derniers permis de construire du village des athlètes déposés

le lundi 17 août 2020

À L’Île- Saint-Denis, le projet des phases 2 et 3 de la ZAC de l’écoquartier fluvial - qui hébergera une partie du futur village des athlètes - avance à bon rythme : tous les permis de construire du groupement Pichet-Legendre ont été déposés cet été, conformément au calendrier prévu pour l’organisation des Jeux de Paris 2024.

 

Initié en juin, le dépôt des permis de construire de ce vaste ensemble immobilier de 47 000 m², qui permettra de loger en phase olympique 2 700 athlètes et accompagnants, s’est achevé mi-août. Au total, ce sont 13 permis de construire qui ont été déposés par Pichet-Legendre.

 

Les derniers permis concernent cinq programmes situés autour de la future place de la Batellerie. En rive sud de la place : la base nautique conçue par NP2F et la cité des arts urbains imaginée par Randja qui viendront, par leur programmation originale, animer l’ensemble du quartier.

 

Seront également édifiés trois immeubles dotés de façades en bois, de panneaux photovoltaïques en toiture et de commerces en rez-de chaussée. Un immeuble de huit étages, conçu par Erik Giudice Architecture, accueillera sur la promenade du Martin-Pêcheur une résidence étudiante sociale de 150 chambres. Côté quai du Châtelier, faisant face à la future passerelle qui reliera les deux parties du village des athlètes, prendront place un hôtel 3* de 140 chambres réparties autour d’un atrium central imaginé par Vincent Parreira Atelier Architecture et l’immeuble « phare » de bureaux (6 200 m²) d’Erik Giudice.

 

Pour sécuriser le calendrier global de l’opération, les permis, avant d’être déposés, ont fait l’objet d’un travail partenarial de pré-instruction en deux étapes menées par Plaine Commune Développement, la SOLIDEO, PARIS 2024, Plaine Commune et la ville de L’Île-Saint-Denis d’abord, puis par les services de l’État. La vente par Plaine Commune Développement des îlots à construire au groupement Pichet-Legendre est prévue en décembre 2020, en vue d’un démarrage des travaux début 2021.

 

Visuel : la future résidence étudiante conçue par Erik Giudice